Streamer de surface

Aller en bas

Streamer de surface

Message par Invité le Mer 5 Jan 2011 - 6:51

Anecdote :

Il existe au León (Espagne)[sup][1][/sup], pas très loin d’Astorga, quantité de retenues d’eau qui alimentent les grandes villes castillanes. Lorsque les eaux baissent, en été, des truites gigantesques viennent chasser sur les bords les petits poissons qui ont été déplacés par le changement de niveau. Elles déambulent paresseusement en surface après de longues journées trop chaudes. Les moucheurs leurs lancent un minuscule petit tube insubmersible habillé d’un plastique holographique aux reflets multicolores et pourvu d’une petite queue en laine.







Attirées par la chute du tube, la truite s’approche lentement,, il faut alors animer ce petit streamer flottant de deux courtes tirées. Les truites d’un ou deux kilos et parfois plus s’y jettent dessus avec la grâce d’un crocodile du Nil. C’est une vraie pêche d’infarctus. Un jour, ma boite de tube-fly ayant trempé trop longtemps dans l’eau, j’eu la bonne idée de la laisser sécher sur le tableau de bord de ma voiture. Il y faisait, au moins cinquante degrés. Au moment de commencer la pêche tous mes tubes, soit à cause de l’eau, soit à cause du soleil ou à la combinaison de deux, avaient perdu toutes leurs couleurs et surtout leurs flashs holographiques. Je pêchais, mais les attaques étaient moins franches, moins violentes et surtout étaient divisées par trois. Dans leur majorité les truites ne manifestaient pas le moindre intérêt. Lorsque je rejoignais mes amis de l’autre côté de la retenue, ils avaient fait une excellente pêche. Je me fis céder quelques tubes bien clinquants et refis le même parcours que je venais de terminer. Les attaques se multiplièrent alors que j’attaquais souvent les mêmes poissons qui avaient boudé moins d’une heure auparavant. Je retrouvais enfin ces fameux poissons qui se jettent avec une hargne et une fougue sur votre leurre et, comme vous êtes en surplomb sur de profonds à-pic, ils vous plient une canne jusqu'à plonger le scion dans les eaux du lac.

Moralité, les flashs holographiques et très certainement la réfraction des ultraviolets avaient fait toute la différence.





[sup][1][/sup] www.pescaninfa.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum