La pêche en mouche noyée

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 12:08

le livre est tellement beau et intéressant que j'ai peur de l' abimer en le lisant
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 12:09

11'6" a écrit:Je ne comprend pas ton problème de vrillage, sauf si tes potences sont trop longues, ton nylon trop fin ou exécutées avec le brin sortant vers le bas, l'idéal étant de réaliser tes potences par un noeud baril. N'est-ce pas plutôt des sacs de noeuds que tu réalises lors du lancé?
Peux-tu détailler ton bdl et ta méthode ????
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 12:10

Essai de la Sempé / Ridoire 12'
J'ai donc craqué à la prise en main la Dual 12’ # 5/6 ; 4 brins 14 anneaux mono sic signée Pierre Sempé et concoctée par Claude Ridoire pour ses qualités « mouche » ; est bien équilibrée malgré un poids de 171g. Basketball
(La 12’ # 4/5 3 brins que j’ai réalisée l’année dernière sur un blank Hardy des années 1985 ~ 16 anneaux et PM en aluminium usiné pèse 166 g Rolling Eyes ).

Avec son centre de gravité statique situé à 74 cm de l’extrémité du talon de combat, elle ne pique pas du nez . Cela permettra de lui adjoindre un moulinet léger. Un agrément rare, pour une canne longue. cheers
J’ avais prévu quelques moulinets équipés et j’ai pu m’ arrêter au retour en bord de Garonne dans un endroit abrité pour la tester en lui passant différentes lignes dans les anneaux.
Je n’ai pas pu l’essayer en condition réelle de pêche avec prise de poisson, la Garonne étant très haute en ce moment.
Je qualifierais son action de « progressive de pointe » avec une courbure du scion sur le tiers de sa longueur à sa mise en charge; comme je le demande à une canne spéciale noyée ; avec très peu de ballant et de vibrations parasites. cheers
Conçue pour la pêche en grande rivière, elle révèle vite ses talents de lanceuse et de "rouleuse" : la ligne part immédiatement sans faux lancé que ce soit avec une DT5F sur des lancés roulés ou une WF6F qui, elle, permet effectivement d’atteindre sans effort particulier une distance de 20 m . flower
N’ayant pas les compétences nécessaires pour la juger sur son comportement de « toqueuse », je laisserai ce soin à d’autres en rappelant que l’esprit de conception de cette canne était, d’après Claude, d’en faire une utilisation universelle, ver, appâts naturels et mouche ou streamer comme les cannes des anciens study
Pour un budget de 269€, livrée avec une longue poignée liège de 1ère qualité et un talon, protégée dans un tube rigide et une housse compartimentée, cette canne a un bon rapport qualité prix.
Je déplore l’absence des points de repère d’alignement des brins et d’accroche mouche.
ps desolé je posterai les photos de cette canne plus tard , j'arrive pas à les intégrer dans mon message idiot


Dernière édition par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 16:55, édité 1 fois
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par did le Mer 13 Mar 2013 - 12:23

me plais bien cette canne
ont dirais qu'elle a était faite pour moi !!!
la ou je pêche en ce moment elle serait top car suivant s'ils lachent de l'eau ou pas et suivant le temps, l'époque et l'occasion je fait suivre à chaque fois canne sempé au toc et canne à mouche
si je pouvais avoir les deux en une ce serait top
en l'espace d'une heure je peut avoir à passer de la noyée au vers et repasser en sèche
avatar
did
Ours mal léché

Messages : 3965
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 13:25

Pour la sèche, did , je n'y crois pas : cette 12' n'est pas une canne rapide comme il la faut pour la sèche. Elle me paraît bien longue pour tes rivières du Cantal.
Et en modifiant ta pratique actuelle de la noyée, avec une 11' , tu pourras te passer d'une canne à toc Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par did le Mer 13 Mar 2013 - 13:57

hum non peut pas me passer d'une cane au toc là ou je pêche !!!
-5 ce matin et un débit incroyable impossible de pêcher en noyée dans de tel condition par contre au toc !!!
avatar
did
Ours mal léché

Messages : 3965
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013 - 15:00

50 cm de 45, 45cm de 40, 40 cm de 30, 35cm de 25, 30cm de 22, 70cm de 20, 70cm de 18.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 15:14

La longueur des potences? Elles doivent faire 5 à 8 cm quand tu as réalisé le noeud d'attache de la mouche.
Je ferais un post sur le(s) lancé(s), le posé, la dérive, les animations et l'arraché ... il est en cours , mais c'est assez long à rédiger...
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par LeChatNoir07 le Mer 13 Mar 2013 - 15:47

11'6" a écrit:... il est en cours , mais c'est assez long...


Ah bin faudrait savoir !!!
avatar
LeChatNoir07
ephemere

Messages : 163
Date d'inscription : 01/01/2013
Localisation : Par la haut à travers ...

Voir le profil de l'utilisateur http://loeilduchatnoir.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Mer 13 Mar 2013 - 17:01

Wink
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par jü' le Mer 13 Mar 2013 - 18:14

Merci 11'6 pour ton retour sur la Dual, je pense que grâce/à cause de toi je vais craquer (bon sa attendra probablement quelques mois) !!!
Super les mouches de troel, je connaissais pas.

11'6" a écrit:La longueur des potences? Elles doivent faire 5 à 8 cm quand tu as réalisé le noeud d'attache de la mouche.
Je ferais un post sur le(s) lancé(s), le posé, la dérive, les animations et l'arraché ... il est en cours , mais c'est assez long à rédiger...
j'attend le post avec impatience !
Pour Matt en plus du bdl, fil, nœud, potence, tes mouches sauteuses sont-elles montées avec de grands hackles ou des matériaux très raides (bien que vu que tu es en 18% sa me semble bizarre que que cela vrille même avec ce type de mouches) ?
avatar
jü'
ephemere

Messages : 148
Date d'inscription : 23/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://lesmoucheursnimois.fr/technique.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par did le Mer 13 Mar 2013 - 18:58

oui potence 5 cm c'est suffisant
par contre je me fait pas suer avec 50 bout de fil je met un tresse dégressive plongeante ou non après la soie

ensuite après un bout de 1,.50 à 2 m de fil maxima sur lequel je monte mes potences et j'ai jamais de vrillage

mais il arrive que sa emmêle c'est que mon truc est mal équilibré ou que j'ai mal jeté a cause d'un obstacle

je fait tous au pif et là je devrais prendre un peu de temps et suivre l'exemple d'un montage de francis


avatar
did
Ours mal léché

Messages : 3965
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Jeu 14 Mar 2013 - 7:56

Du vrillage peut se produire, même sur des gros diamètres....Les causes possibles sont nombreuses mais elles sont principalement dues à un bouclage d'une mouche en potence lors du lancé. Celle-ci agit ensuite comme une hélice.
Le bouclage étant dû soit
à une faute de conception du bdl et surtout du porte mouches.
à un manque d'accompagnement pour étendre le bdl lors du posé.
Vient ensuite effectivement la conception des mouches, généralement trop denses par exemple les "nymphes" à bille qui te niquent le bdl à qui mieux mieux
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 14:36

bonjour.
Pour les potences, elles sont assez courtes.
5 ou 6 cm.
Pour la mouche de pointe, j'utilise des mouches lestées avec des enroulements de cuivres mais pas de plomb.
Je trouve que sinon ça fait fer à repasser!
Je monte ces mouches sur des hameçons numéro 10 ou 12.
Par exemple, La "Visa" ou la "Lipie" empruntées à Jean Paul DESSAIGNE, ou une "Palaretta".
En sauteuse j'aime bien monter une mouche toute simple, corps en soie, cerclée ou non et un hackle en perdrix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par Invité le Jeu 14 Mar 2013 - 14:37

La sauteuse étant montée sur hameçons 12 ou 14.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Ven 15 Mar 2013 - 13:38

A priori, tes mouches ne sont pas responsables de ton vrillage . Arrow
Reste ton bdl et ton posé.
J'ai eu ce problème à résoudre quand j'ai abordé les eaux rapides des Pyrénées.
je posais idiot sur plusieurs veines d'eau à la fois, mon bdl partait dans tous les sens :pascontent: J' avais oublié que les courants de surface allaient beaucoup plus vite que les eaux sous jacentes. boulet
Avant de réinventer le coup de patte pour le posé, j' ai monté mes mouches en potence avec une petite bille noire en tête, juste avant le hackle.
Le vrillage intervenait bien plus tard mais il intervenait quand même yes
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Ven 15 Mar 2013 - 14:43

Petit exposé sur la tenue de canne en noyée et plus quelques explications....

L’ACTION DE PECHE
La base de la noyée vers l’aval a été décrite par Jean-Louis Pelletier dans son ouvrage : Pêche Moderne de la Truite de rivière à la mouche noyée . La majorité des "noyeurs" y ont puisé la base de leur pratique puis l’ont modifiée suivant les rivières pratiquées , leur tempérament et l’évolution du matériel. Les principaux lancés, base de la noyée, à connaître :
L’arraché,
le lancé roulé sur l’eau ou aérien,
le lancé vertical avec toutes ses variantes d’inclinaison,
le coulé ou shoot
le posé.
Voyant que la plupart d’entre vous pêche plus en dérive aval, j’ai tenté de décrire une conduite contrôlée comme cela me fut enseigné :

1) La tenue de la canne pendant les dérives
En rivière et en dérive vers l’aval, il est important d’avoir une bonne tenue de canne , pour déceler les touches au mieux.
Les explications valent pour un droitier pêchant depuis la rive droite.

Sur le plan vertical , la canne forme un angle aigu de 15 à 30° suivant la force du courant , avec la surface de l’eau , pointe vers le haut.
Sur le plan horizontal , la canne et ta soie forme un angle obtus de 135° environ . Ce sont des indications et non un dogme, à chacun de se trouver sa position de confort, l'important est que la canne et la soie ne soit jamais en ligne "sur le raide"
Les bras sont repliés dans une position naturelle , les coudes près du corps , pour retarder au maximum la venue de la fatigue.
Le regard est rivé sur le point d’entrée dans l’eau de la ligne et sur la sauteuse si elle est visible.

2) L’ ergonomie
La main droite tient la poignée fermement , sans jeu mais sans crispation.
Par rapport à cette main , la main gauche est légèrement décalée vers l’avant et vers le bas . La soie repose au creux de cette main , le pouce et l’index la pince avec juste ce qu’il faut de pression pour éviter que la soie ne glisse avec la force du courant.
C’est ce que Jean-Louis Pelletier appelait pêcher « sur le faux raide » ; pour que le poisson , à la touche , ne se trouve pas immédiatement sur une soie tendue et recrache l’artificielle. Le scion et la courbe légère de ta soie servent d’amortisseur et d ‘indicateur ; ils enregistrent les touches lentes et prolongées mêmes fugaces .
Cette position de base est à maintenir pendant toute la durée de la dérive : elle se complètera des différentes animations.

3) La fin de dérive
En fin de dérive , la canne et la soie se trouvent alignées parallèlement à la berge . Tu résorbes l’excédent de soie par un tricotage lent ; soit la longueur de ligne qu’ on ne peut arracher sans risque pour la canne et surtout sans bruit ; tout en faisant trembloter la pointe du scion comme pour simuler un insecte émergent.

4) L’arraché
Il est indispensable de bien savoir arracher sa soie sans bruit pour ne pas mettre en alerte tous les poissons des alentours . En admettant que tu pêches depuis la rive droite :
a) Ton scion est proche de la surface sans qu’il y pénètre en gardant le contrôle de la tension de la soie , raide mais pas tendue.
b) Tu vas chercher ta soie au plus près de l’anneau de départ et dans le même mouvement , en coordination des deux bras , ta main gauche s’écarte de ton corps vers le bas et vers l’arrière pendant que ta main droite relève ta canne vers le ciel . Ce mouvement démarrant lentement s’accélère pendant son exécution , tes bras se retrouvant tendus en fin de course , la soie est sortie de l’eau sur laquelle elle glisse !.

Si l’espace aérien est dégagé au dessus de ta tête :
c) A la fin de sa course , tu bloques à environ 60° d’ inclinaison l’ensemble bras-coude-poignet droits brusquement en serrant fortement la poignée. Ta soie s’envole très haut vers l’arrière . Veilles à ne pas modifier la tension de soie existant entre ta main gauche et l’anneau de départ !
d) Pendant que tu sens, ou tu vois si tu tournes la tête (déconseillé !) , ta soie , tu fais pivoter ton buste pour te repositionner face à la rive gauche , prêt à poser .

5) Le posé
Tu es donc face à la rive gauche… Pour te retrouver dans la position du paragraphe 1) , ton bras droit redescend en se repliant, tout en accompagnant ta canne et ta soie tendue , pendant que ta main gauche remonte pour revenir vers l’anneau de départ .
Quand tu commences à sentir la soie tirer sur tes doigts , tu la laisses filer pour un coulé en en gardant le contrôle si possible (bien souvent , elle te lâche…).

Aparté : Mon Bon Maître_ qui a essayé de m’enseigner la noyée traditionnelle_ me disait toujours : « tu dois voir l’impact de tes 3 mouches , sinon ton lancer est raté » « Si tu rates ton lancer , ramènes sans faire draguer et recommences en t’appliquant » . Il m’enseignait sur des rivières normandes aux courants plus réguliers.que les rivières pyrénéennes

6) Le mending aérien
Dès que ta canne a rejoint une position proche de l’horizontale , tu effectues une rotation de droite à gauche vers le haut du poignet droit , de façon à ce que ton moulinet se retrouve à plat orienté vers l’aval.
Le ventre de la soie va décrire naturellement un mending vers l’amont et ton bdl se présenter correctement, c’est à dire plié à angle droit vers l’aval, la mouche de pointe la première , ce qui est primordial.
Tu continues d’accompagner le posé de la soie. Quand ton bdl et l’extrémité de la soie sont immergés , tu remets ton moulinet en position par rotation inverse du poignet et s’est reparti pour un tour .

Si l’espace aérien est bouché au dessus de ta tête :
Tu devras avoir recours au lancer roulé décrit dans plusieurs ouvrages. J’en donnerai l’explication ultérieurement ( modification des alinéas 4c et 4d)...

7) Le ferrage
Quand ta tenue de canne est correcte , le poisson se pique seul sur les animations et il ne te reste plus qu’à assurer la pénétration de la pointe de l’hameçon.
En noyée , le ferrage s’effectue d’abord par un léger retrait vers l’arrière de la main qui tient la soie , comme pour le début de l’arraché .
Il est suivi du relevé de la canne si le poisson est « pendu » . A ce moment , je glisse la soie sous l’index de ma main droite . Celui-ci , serré contre la poignée est un frein efficace et sensible .

Si c’est une fausse touche , ton ensemble est toujours opérationnel , il te suffit de continuer ta dérive .
Si c’est un accrochage , très fréquent quand tu navigues à ras du fond et au plus près des postes, il est plus simple à s’en dépatouiller qu’avec un hameçon bien planté dans du bois par exemple .

à suivre study


avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par gill le Ven 15 Mar 2013 - 15:09

Trés bel exposé . bravo2

_________________
" j'ai les yeux pleins d'images, les oreilles pleines de chansons, les mains pleines de rêves.
      J'en ai fait un bouquet lumineux que je dresserai un jour au long du sentier.
                                                                                                                       
Bernard Dadié
avatar
gill
Vieux Sage de la grotte

Messages : 4819
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 69
Localisation : Piquebussargues le haut
Emploi/loisirs : de toutes les couleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par Invité le Sam 16 Mar 2013 - 22:20

Comment explique tu que les touches sont parfois aussi violente?
Ce que j'ai aussi du mal à m'expliquer et qui est du domaine biomécanique.
C'est que je ferre avec un temps de retard.
C'est une demi seconde.
Mais c'est un temps de retard:
En sèche, j'ai loupé pas mal de poissons.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par did le Sam 16 Mar 2013 - 22:30

en noyée en général elle se pende toute seul pas de ferrage car elle au bout ou pas

avatar
did
Ours mal léché

Messages : 3965
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Lun 18 Mar 2013 - 10:34

MATT48 a écrit:Comment explique tu que les touches sont parfois aussi violente?
Les touches violentes sont le fait de truites, généralement les petites du lieu, dévalant à la poursuite de tes mouches dérivant à toute vitesse dans les courants…Le poids du poisson additionné à la vitesse ( formule de l’énergie cinétique) développe une énergie propre à rompre un 20/100 en bonne santé si tu pêches sur une ligne raide….
MATT48 a écrit:Ce que j'ai aussi du mal à m'expliquer et qui est du domaine biomécanique. ...
A cause de sa partie immergée, en noyée, si tu as du mou dans ta ligne, tu ressens la touche trop tard, la truite ou l'ombre ayant déjà recraché.
On accroche le poisson sur les animations et on assure le ferrage.
Pour améliorer ton ferrage, entraînes-toi au « ferrage main gauche » voir mon §7).
En sèche, je synchronise le retrait de main gauche et le relevé de canne.
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par 11'6" le Lun 18 Mar 2013 - 10:37

did a écrit:en noyée en général elle se pende toute seul pas de ferrage car elle au bout ou pas
desolé did, il est faux de dire qu’en noyée les truites se pendent seules. Quand tu conduits correctement ta ligne sur les postes, les touchent ressenties sont nombreuses et les manqués du même niveau. Sad pale D'où l'importance d'avoir un matériel adapté. Cool
avatar
11'6"
Danica

Messages : 220
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 72
Localisation : Le Volvestre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par gill le Lun 18 Mar 2013 - 10:44

11'6 a écrit

'' En sèche, je synchronise le retrait de main gauche et le relevé de canne ''

C'est à dire en écartant les deux bras en même temps . Comme pôur prendre quelqu'un dans ses bras . cheers

_________________
" j'ai les yeux pleins d'images, les oreilles pleines de chansons, les mains pleines de rêves.
      J'en ai fait un bouquet lumineux que je dresserai un jour au long du sentier.
                                                                                                                       
Bernard Dadié
avatar
gill
Vieux Sage de la grotte

Messages : 4819
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 69
Localisation : Piquebussargues le haut
Emploi/loisirs : de toutes les couleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par did le Lun 18 Mar 2013 - 10:46

oui il est vrai que je manque beaucoup 2 sur 3 certain jour

comme mat avant je ferré mais comme lui j'ai toujours trop de temps d'écart au ferrage et autant de raté que quand je ferre pas

donc je ferre plus

en sèche c'est pas pareil tu vois le gobage et je loupe rarement

en noyée on est toujours surpris et comme dit mat sa met de sacrés coup souvent
de plus quand tu a rien touché d'un bon moment tes reflèxe sont moins bon il est difficile de rester concentré sans arrêt et c'est justement à se moment la que sa va taper .. tu est surpris .. tu réagis tardivement et que tu ferre ou pas c'est loupé

j'ai du abandonné trop tôt si j'avais était plus assidu dans mes ferrages à force j'y aurai plus eu le coup

remarque je dit cela mais malgré tous en y réfléchissant il me semble que j'ai bien comme qui dirais un soubressaut à la touche et faut pas grand chose pour rentrer un hameçon
avatar
did
Ours mal léché

Messages : 3965
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par jü' le Lun 18 Mar 2013 - 12:32

Fort joli exposé, vivement la suite !!!
Pour moi le plus important est là :
11'6" a écrit:[b] . Ce sont des indications et non un dogme, à chacun de se trouver sa position de confort, l'important est que la canne et la soie ne soit jamais en ligne "sur le raide"

bravau respesct
avatar
jü'
ephemere

Messages : 148
Date d'inscription : 23/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://lesmoucheursnimois.fr/technique.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pêche en mouche noyée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum